SINGLE POST

Élixirs floraux pour libérer les raideurs de l’âme et du corps, Voies de guérison

Je vous partage cet article publié sur le webzine de l'Herbotèque, rédigé par Natacha Imbeault.

Son contenu à fait sens et écho en moi, car il fait le lien entre deux mondes avec lesquels j'oeuvre également : l'univers végétal et les corps physiques et énergétiques de l'Être.

Qui mieux que la nature pour accompagner et soutenir notre propre nature et notre énergie de vie?

L'harmonie et la beauté naturelle du monde des plantes nous offre un terreau puissant et magique où toutes les ressources sont là, simplement et spontanément. Se relier à la nature nous invite à nous reconnecter à notre propre nature, et le corps est une porte d'accès direct, un messager disponible à tous moments . Il nous ouvre ces espaces intérieurs que sont l'âme et le coeur, guides et guérisseurs intemporels tout au long de notre chemin de vie.

Qui de nous n'a pas déjà ressenti cette crispation, cette raideur dans le corps au contact d'un événement ou d'une situation de vie qui nous indique que la voie empruntée n'est pas dans la justesse et l'écoute de notre coeur. Ou encore ce vague à l'âme, cette tristesse, cette colère, toute cette palette d'émotions qui se manifestent tels des bleus à l'âme lorsque le mental nous pousse à suivre le chemin de la raison.

Tout est là en nous et autour de nous pour nous porter sur la voie (x) de notre réalisation, exprimer et révéler notre Être, rayonner dans notre créativité et notre essence originelle.

Les messagers que sont les plantes et le corps nous offrent un "lexique de soins naturels" d'une richesse incroyable où la symbolique et la forme ont une place de choix. Chacun peut trouver le support, le format qui lui correspond répondant ainsi à la diversité des hommes et des plantes, aux modes de vie, à la sensibilité de chacun.

J'aime à imaginer que pour chaque être humain il existe son jumeau, son "reflet végétal" qui saura l'aider et le soutenir aux différents âges et cycles de sa vie. Bien sûr il n'existe pas de réponse unique et universelle dans ce monde végétal et floral pour guérir et accompagner l'homme. Cela pose une approche holistique et une recherche de l'origine des maux de l'Être comme nous le montre la nature : même si les saisons se suivent dans la roue perpétuelle de la Vie, il n'y a pas un hiver semblable à un autre, pas un printemps aussi doux que le précédent. En cela est la magie, le mystère et la beauté de la Vie, qu'elle vous enchante à toutes les saisons de la vôtre.


Végétalement, Laurence, Cueilleuse~Féeysanne en Cévennes.



http://www.herbesetvie.herbotheque.com/2019/01/01/elixirs-floraux-pour-contrer-les-raideurs-de-lame-et-du-corps/


"Les élixirs floraux sont de très bons alliés qui nous accompagnent dans nos divers passages de vie et nos états d’âme. Ils nous aident à assouplir et à modifier ce qui a besoin de l’être en nous. Les essayer, observer ce qui se passe, sentir les changements qu’ils apportent en nous, c’est la meilleure façon de comprendre leur mode d’action et de les adopter.

Mais avant de vous parler d’élixir plus spécifique je vous amène dans la symbolique du corps. Notre système locomoteur (muscles et os) est ce qui nous permet d’être de façon importante en interaction avec les autres et le monde extérieur. C’est avec lui que nous avançons, créons, bâtissons les divers aspects de notre vie. Bien sûr, cela est aussi possible sans lui, mais vraiment dans une moindre mesure. Donc, lorsque notre système locomoteur éprouve quelques douleurs ou manifeste divers problèmes, il est intéressant de se poser quelques questions, comme :


En quoi suis-je à l’extérieur de mon chemin de vie ?

Est-ce que je suis bien avec la direction que je prends ? Avec mes choix ?

Est-ce que j’éprouve de la fermeture face à certains aspects du monde extérieur ? Est-ce que cette fermeture est de la peur, de l’incompréhension, du rejet, etc. ?

Est-ce que j’éprouve de la fermeture face à certains aspects de mon monde intérieur ? Est-ce que cette fermeture est de la culpabilité, du manque de confiance, de la peur, de l’incompréhension, du rejet, etc. ?

Est-ce que je suis trop rigide face à moi-même ? L’extérieur ? Certains aspects de ma vie ou de la vie ?

Avec les élixirs, on pourra accompagner l’être dans ses besoins en fonction des réponses obtenues à ces diverses questions. C’est autant de pistes qui nous guideront dans le bon choix d’élixirs. On voudra installer la confiance, l’amour et le respect de soi, le pardon, la souplesse, l’ouverture, la vision claire du chemin à suivre, etc. Il existe donc plusieurs élixirs qui aideront grandement.

En voici quelques-uns qui aident en ce sens ainsi qu’au niveau physiologie :

Ail (Allium sativum) : pour contrer les peurs.

Ancolie (Aquilegia spp.) : il aide à développer légèreté et souplesse.

Arnica (Arnica montana) : lors de chocs ou d’urgence.

Étoile de Bethléem (Ornithogalum) : pour voir le chemin, la voie.

Gentiane bleue (Gentiana spp.) : il est un déclencheur de mouvement intérieur comme extérieur. Il suscite les réactions qui mènent à l’action. Il garde l’être malléable.

Hysope (Hyssopus officinalis) : il soulage les tensions musculaires et nerveuses. Excellent en massage.

Impatiente (Impatiens spp.) : il augmente l’adaptabilité et la souplesse en temps de grands changements.

Lilas (Syringa vulgaris) : il influence surtout la colonne vertébrale. Il peut s’administrer avant une manipulation. Il aide à corriger la posture et assouplir la colonne. Il décontracte les muscles et favorise l’exercice physique.

Muguet (Convallaria majalis) : il facilite le discernement et l’ouverture aux différents points de vue. Il permet à la colonne vertébrale de demeurer dans un bon alignement et de vibrer.

Oignon (Allium cepa) : il dissout les barrières du mental rigide et apeuré.

Pétunia (Petunia spp.) : il soulage les tensions musculaires.

Pin rouge (Pinus resinosa) : son travail consiste à éliminer les obstructions du mental rigide. Il libère des résidus de culpabilité. L’insatisfaction de soi et la notion d’échec par rapport à ce qu’on s’est fixé s’atténuent. Les vieux nœuds émotifs se délient. Il devient plus facile de se mettre en accord profond avec soi-même et de ressentir la sécurité de l’acceptation et de l’encouragement.



Pissenlit (Taraxacum officinalis) : il décontracte la musculature. Il soulage le stress qui se loge dans l’organisme et l’empêche de vibrer.

Pivoine (Paeonia spp.) : il apaise les contractions musculaires, les spasmes.

Scutellaire (Scutellaria spp.) : en onguent ou lotion, il libère des contractions musculaires et nerveuses.

Spirée (Spiraea spp.) : il contrecarre la rigidité et les malaises qui en découlent : arthrite, bursite, torticolis, etc.

Tournesol (Helianthus annuus) : il augmente l’efficacité des manipulations en chiropractie et en ostéopathie.

Véronique (Veronica spp.) : Il favorise l’action et le mouvement. Il aide à avancer à grands pas.

Zinnia (Zinnia elegans) : pour le rire, la légèreté

La liste est infinie car chaque jour offre la possibilité de découvrir les cadeaux d’une nouvelle fleur que nous n’avons pas encore observée et expérimentée.

Ma fille Ariane décrit les élixirs ainsi « Les élixirs de fleurs, c’est la vibration et la vie de ton jardin que tu peux apporter partout avec toi. » Sur ces paroles inspirées, je vous invite à les expérimenter.